Nouvelle-Aquitaine

La Nouvelle-Aquitaine est une région administrative française, créée par la réforme territoriale de 2015 et effective au 1er janvier 2016, après les élections régionales de décembre 2015.

Résultant de la fusion des anciennes régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes, elle s’est d’abord appelée provisoirement Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

Elle regroupe 12 départements, s’étend sur 84 061 kilomètres carrés, soit un huitième du territoire national, et compte 5 911 482 habitants (population municipale au 1er janvier 2015).

Elle est la plus vaste région de France (métropole et outre-mer confondus), avec une superficie supérieure à celle de l’Autriche. Sa plus grande ville, Bordeaux, est au cœur d’une agglomération de près de 905 000 habitants, la septième au niveau national. Seule structure intercommunale de la région à avoir le statut de métropole, créée par la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles, Bordeaux Métropole a vu le jour le 1er janvier 2015.

La région compte 25 grandes aires urbaines parmi lesquelles les plus importantes sont, outre Bordeaux et ses 1 178 335 habitants en 2013, Bayonne (291 443 habitants), Limoges (283 050 habitants), Poitiers (257 233 habitants), Pau (241 495 habitants) et La Rochelle (209 453 habitants), ainsi qu’onze grands pôles de compétitivité.

La croissance de sa population, particulièrement marquée sur le littoral, en fait un des espaces les plus attractifs du territoire français : la nouvelle région devance ainsi l’Île-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur en termes de dynamisme démographique.

Hormis celui de l’Île-de-France, le conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine est celui qui investit le plus en innovation et recherche.

Le potentiel de recherche de la région s’appuie notamment, outre les entreprises, sur ses cinq universités (Bordeaux, La Rochelle, Limoges, Pau et Poitiers) et plusieurs Grandes écoles.

Première région agricole d’Europe en termes de chiffres d’affaires, elle est également la première région française en termes d’emplois touristiques, comptant notamment sur la présence de trois des quatre stations balnéaires historiques de la côte atlantique française (Arcachon, Biarritz et Royan), ainsi que de plusieurs stations de sports d’hiver dans les Pyrénées (Gourette, La Pierre-Saint-Martin), la troisième région française en termes de production de richesses avec un PIB s’élevant à 157,6 milliards d’euros et la cinquième région en termes de créations d’entreprises (tous secteurs confondus).

Son économie repose essentiellement sur l’agriculture et la viticulture (vignobles de Bordeaux et de Cognac, de réputation internationale), sur le tourisme, sur une puissante industrie aéronautique et spatiale, sur les filières image, numérique et design, l’industrie parachimique et pharmaceutique, le secteur financier (Niort étant la quatrième place française, spécialisée dans les mutuelles d’assurance), et la céramique industrielle (Limoges).

Son littoral a vu s’implanter de nombreuses entreprises spécialisées dans les sports de glisse, essentiellement le surf.

D’un point de vue culturel, la nouvelle région est une des régions constitutives du Midi de la France. Elle fédère plusieurs aires culturelles différentes : basque, occitane (Béarn, Gascogne et Limousin) et d’oïl (poitevin et saintongeais).

Historiquement parlant, elle s’étend sur une grande partie de l’ancien duché d’Aliénor d’Aquitaine, ce qui en fait la lointaine héritière de l’Aquitaine médiévale.

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 × 23 =