Il y a 15 ans Mars Express s’envolait vers la planète rouge

La sonde Européenne a largement contribué à l’amélioration de la connaissance de la planète Mars. Elle devrait poursuivre sa mission jusqu’en 2020.

Mars Express est une mission de l’Agence spatiale européenne (ESA) qui s’est envolé il ya tout juste 15 ans, le 2 juin 2003 de la base de Baïkonour, au Kazakhstan, pour explorer notre planète voisine. Elle a atteint son but la même année et a envoyé un petit atterrisseur, Beagle 2, à sa surface et dont l’ESA a retrouvé la trace en 2015. La sonde est restée en orbite et a continué à observer et à photographier Mars et ses deux lunes.

Initialement prévue pour une durée de 23 mois, la mission a été prolongée une première fois jusqu’à fin 2016 puis jusqu’en 2018 et elle vient de gagner un nouveau sursis avec une mise à jour de son logiciel qui devrait lui permettre de fonctionner au moins jusqu’à la mi-2020, malgré la défaillance de certains de ses gyroscopes.

Mars Express peut toutefois déjà s’enorgueillir de ses nombreux apports à la science martienne. Outre des milliers de photos de la surface, la sonde a permis de produire des cartes mondiales de l’activité géologique, du volcanisme ou des positions de centaines de cratères. Elle a également fourni suffisamment de données, grâce à sa caméra stéréoscopique à haute résolution, pour construire des milliers d’images 3D de la surface.

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 6 =