Archives de catégorie : Surf

Bac : l’option surf à Anglet

Pour la 11e année consécutive, le surf est inscrit en épreuve facultative au Baccalauréat.

Grâce à un partenariat entre l’Education Nationale et la Fédération Française de Surf, plus d’une soixantaine de candidats ont participé à la session le jeudi 29 mars à Anglet (64).

Le jury a évalué les élèves en deux parties : une prestation physique avec des séries à l’eau de 30 min, suivie d’un entretien de 10-15 minutes portant sur des connaissances de l’activité. La prestation physique est notée sur 16 points, l’entretien sur 4 points.

Maud Le Car

  • Maud Le Car : surfeuse professionnelle

Si vous ne connaissez pas encore Maud Le Car, elle a notamment fait parler d’elle en diffusant une vidéo de surf en robe de soirée. « J’ai perdu un pari, je surfe en talons hauts », écrivait-elle sur son compte Instagram pour légender une production signée par les spécialistes du genre, Almo Film.

Des milliers de vues plus tard, la « surfosphère » saluait la prestation de Maud Le Car.

« Être une surfeuse sexy c’est une chose, être une athlète accomplie en est une autre. La Française réussit haut la main le défi de posséder ces deux qualités », s’enthousiasmait Surf Report.

Une enfance à Saint-Martin dans les Antilles françaises, des débuts dans un club de surf local à l’âge de 12 ans, c’est ainsi que commence l’histoire entre Maud et l’océan.

Elle reconnaît des débuts tardifs, une île avec peu d’endroits pour surfer, autant de conditions qui ne la prédestinaient pas à une carrière internationale.

« Mais le jour où j’ai pris ma première vague, j’ai su que je voulais faire ça toute ma vie », raconte-t-elle cet été lors du Pro Anglet, une compétition à la Chambre d’Amour, sur la côte basque.

Sa passion indéfectible pour le surf ne fait qu’évoluer avec le temps.

Cinq ans après ses débuts, elle déclare dans une interview : « Mon objectif est de faire partie de l’élite mondiale du surf féminin ».

Aujourd’hui, à 24 ans, elle voyage à la recherche de nouveaux titres, écrivant sur son blog que son rêve est de se qualifier sur le « world tour ».

surf.blogs.sudouest.fr/maud-le-car.html

www.instagram.com/maudlecar/

      

Surf à Biarritz

C’est en septembre 1956 que les premiers surfeurs goûtent aux vagues de la Côte basque et que Biarritz devient le berceau du surf en Europe.

Avant que la première planche de surf ne débarque sur les plages biarrotes, on connaissait déjà la glisse : le bodysurf (le nageur se laisse porter par la vague et glisse avec son corps en se dirigeant avec le bras) faisait des adeptes grâce à son côté ludique dès le 19ème siècle. Puis, on vit apparaitre le « planky », une petite planche (environ 90 cm x 40 cm) qui permet aux bodysurfeurs d’optimiser leur glisse sur la vague.

C’est à l’occasion du tournage du film « Le soleil se lève aussi », adaptation d’un roman d’Hemingway, que Dick Zanuck et Peter Viertel, deux Californiens, se retrouvent à Biarritz en septembre 1956. Dick étant surfeur, il se fait envoyer une planche de surf, telle que ne l’ont jamais vu les français, mais est contraint de repartir avant qu’elle n’arrive. C’est donc Peter, qui n’a jamais pratiqué, qui fait la première tentative sur les vagues de la Côte des basques accompagné de Georges Hennebutte (futur inventeur du leash). Le surf est né à Biarritz et fera vite des adeptes.

Aujourd’hui les rouleaux basques accueillent des étapes du circuit pro, voient grandir les champions locaux et reçoivent les plus grandes stars mondiales du surf.