Archives de catégorie : Sciences

Robot Atlas

Atlas est un robot de type androïde principalement développé par Boston Dynamics, sous financement et surveillance de la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA).

Il mesure 1m50 et est conçu pour diverses tâches de recherche et sauvetage, il a été dévoilé au public le 11 juillet 2013.

Le développement d’Atlas fait partie du Darpa Robotics Challenge.

En 2016, une vidéo présentant une évolution du robot est diffusée par Boston Dynamics.

Ce modèle d’ 1m50 et 75 kg peut porter des paquets, ouvrir des portes mais aussi se relever quand on le pousse ou qu’il est déséquilibré.

Le 16 novembre 2017, une vidéo mise en ligne par Boston Dynamics sur leur chaîne YouTube démontre l’agilité du robot Atlas : celui-ci exécute une série de sauts à pieds joints ainsi qu’un salto arrière parfaitement réceptionné.

Boston Dynamics est née en 1992 à partir d’un projet du MIT (Massachusetts Institute of Technology). Cette entreprise travaille sur des robots humanoïdes et quadrupèdes au sujet desquels elle diffuse régulièrement des vidéos montrant leurs progrès. Boston Dynamics fut acquise par Google en 2013 puis revendue au groupe japonais SoftBank en 2017.

Atlas, le robot humanoïde le plus célèbre de cette entreprise, ne cesse d’impressionner par ses capacités. Tel un humain, il se sert du buste et de son propre poids pour ressentir le point d’équilibre le plus propice, ce qui lui permet de progresser sur des terrains très accidentés.

Boston Dynamics

 

Chers hypocondriaques

Editeur : Stock (2 mai 2018)
ISBN-10 : 2234086035
ISBN-13 : 978-2234086036

« Avec le développement de l’information santé sur internet et dans tous les médias, l’hypocondrie se porte bien ! Inconvénient : elle déverse des tombereaux d’anxiété sur toutes celles et tous ceux qui veulent vivre mieux et le plus longtemps possible. On est tenté de penser au pire au moindre pépin. Dans l’immense majorité des cas, on se trompe. Et mon expérience de médecin me le prouve : il suffit de se pencher avec un peu de sérieux sur les symptômes que présente le patient pour, très souvent, constater qu’il a surinterprété les choses. Ce livre, je l’ai écrit pour vous rassurer, vous convaincre que ce dont vous souffrez n’est peut-être pas si grave, vous dire que oui, vous allez mourir, mais pas forcément tout de suite ! Je ne prétends pas rivaliser avec Molière et son inoubliable Malade imaginaire mais, vous verrez, le décalage qui existe entre vos craintes et la réalité est parfois assez cocasse… »

M. C.

Médecin spécialiste, Michel Cymes est l’auteur chez Stock de Hippocrate aux enfers, Vivez mieux et plus longtemps et Votre cerveau.

Maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson, décrite par James Parkinson en 1817, est une maladie neurologique chronique dégénérative (perte progressive des neurones) affectant le système nerveux central responsable de troubles progressifs : mouvements ralentis, tremblements, rigidité puis troubles cognitifs. C’est le second trouble neurodégénératif le plus fréquent.

Ses causes sont mal connues. Le tableau clinique est la conséquence de la perte de neurones du locus niger (ou « substance noire ») et d’une atteinte des faisceaux nigro-striés (en).

La maladie débute habituellement entre 45 et 70 ans. C’est la deuxième des maladies neurodégénératives les plus fréquentes, après la maladie d’Alzheimer.

La maladie de Parkinson se distingue des syndromes parkinsoniens qui sont généralement d’origines diverses, plus sévères et répondant peu aux traitements.

  

50e anniversaire de la mort de Martin Luther King

Martin Luther King Jr., né à Atlanta (Géorgie) le et mort assassiné le à Memphis (Tennessee), est un pasteur baptiste afro-américain, militant non-violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis, pour la paix et contre la pauvreté.

Il organise et dirige des actions telles que le boycott des bus de Montgomery pour défendre le droit de vote, la déségrégation et l’emploi des minorités ethniques.

Il prononce un discours célèbre le devant le Lincoln Memorial à Washington durant la marche pour l’emploi et la liberté : « I have a dream ». Il est soutenu par John F. Kennedy dans la lutte contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis.

La plupart de ces droits seront promus par le « Civil Rights Act » et le « Voting Rights Act » sous la présidence de Lyndon B. Johnson.

Martin Luther King devient le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix en 1964 pour sa lutte non-violente contre la ségrégation raciale et pour la paix.

Il commence alors une campagne contre la guerre du Viêt Nam et la pauvreté, qui prend fin en 1968 avec son assassinat officiellement attribué à James Earl Ray, dont la culpabilité et la participation à un complot sont toujours débattues.

Il se voit décerner à titre posthume la médaille présidentielle de la Liberté par Jimmy Carter en 1977, le prix des droits de l’homme des Nations unies en 1978, la médaille d’or du Congrès en 2004, et est considéré comme l’un des plus grands orateurs américains.

Depuis 1986, le Martin Luther King Day est jour férié aux États-Unis.

  

Matière noire

La matière noire ou matière sombre (traduction de l’anglais dark matter), parfois aussi nommée de façon plus réaliste matière transparente, désigne une catégorie de matière hypothétique, invoquée pour rendre compte d’observations astrophysiques, notamment les estimations de la masse des galaxies ou des amas de galaxies et les propriétés des fluctuations du fond diffus cosmologique.

Différentes hypothèses sont explorées sur la composition de la matière noire : gaz moléculaire, étoiles mortes, naines brunes en grand nombre, trous noirs, etc.

Cependant, les estimations de la densité de l’Univers et du nombre d’atomes impliquent une nature non baryonique.

Des astrophysiciens supposent d’autres particules, peut-être des superpartenaires tels que le neutralino, regroupées sous le nom générique de « WIMP ».

La matière noire aurait pourtant une abondance au moins cinq fois plus importante que la matière baryonique, pour constituer environ 27 %4 de la densité d’énergie totale de l’Univers observable, selon les modèles de formation et d’évolution des galaxies, ainsi que les modèles cosmologiques.

     

Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme

C’est la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, l’occasion de faire le point sur l’approche de cette pathologie qui concerne un enfant sur cent, et sur l’action publique qui accuse en France un net retard.

L’autisme, ou plus généralement les troubles du spectre de l’autisme (TSA), est un trouble du développement humain caractérisé par des difficultés de l’apprentissage social et de la communication, avec des comportements stéréotypés et persévératifs.

Ces symptômes sont souvent détectés par les parents durant les premières années de vie de l’enfant. En fonction de la présence ou non de troubles associés et de l’origine prototypique ou secondaire, les personnes autistes peuvent maîtriser ou non le langage, avoir des retards ou des précocités scolaires, une déficience intellectuelle ou une intelligence supérieure à la moyenne, et plus rarement manifester du savantisme.

Plusieurs plans nationaux ont été mis en œuvre depuis 2005. Mais le retard français est tel qu’il ne pouvait pas se résorber en quelques années.

Un quatrième plan va être annoncé mi-avril, élaboré à l’issue d’une grande concertation nationale, et dont les grandes lignes, pour l’inclusion ou le diagnostic précoce.

Comment faire ses courses avec un enfant autiste? Comment lui donner l’habitude de ranger? Des vidéos donnent des pistes pour dédramatiser ce handicap qui touche 1% des enfants.

Sur deuxminutespour.org, une association d’aide face à ce handicap, Joker, a mis en ligne une quarantaine de vidéos pratiques.

« Le projet à terme, c’est 200 vidéos pédagogiques, quand nous aurons terminé dans les trois années à venir », dit l’orthophoniste spécialisée Priscilla Werba.

L’origine de l’autisme n’est pas connue, son traitement non plus, et la maladie nécessite une prise en charge adaptée dont sont loin de bénéficier tous les enfants atteints.

     

Le temps

Le temps est une notion qui rend compte du changement dans le monde.

Le questionnement s’est porté sur sa « nature intime » : propriété fondamentale de l’Univers, ou plus simplement produit de l’observation intellectuelle et de la perception humaine.

La somme des réponses ne suffit pas à dégager un concept satisfaisant du temps.

Toutes ne sont pas théoriques : la « pratique » changeante du temps par les hommes est d’une importance capitale.

Il n’existe pas de mesure du temps de la même manière qu’il existe, par exemple, une mesure de la charge électrique.

La mesure de la durée, c’est-à-dire du temps écoulé entre deux événements, se base sur des phénomènes périodiques (jours, oscillation d’un pendule…) ou quantiques (temps de transition électronique dans l’atome par exemple).

La généralisation de la mesure du temps a changé la vie quotidienne, la pensée religieuse, philosophique, et scientifique.

Pour la science, le temps est une mesure de l’évolution des phénomènes.

Selon la théorie de la relativité, le temps est relatif, il dépend de l’observateur, et l’espace et le temps sont intimement liés.

Cédric Vilani

Cédric Villani est un mathématicien et homme politique français, né le 5 octobre 1973 à Brive-la-Gaillarde (Corrèze).

Directeur de l’institut Henri-Poincaré (rattaché à l’université Pierre-et-Marie-Curie) de 2009 à 2017, il est également depuis septembre 2010 professeur à l’université Claude-Bernard-Lyon-I et président du fonds de dotation de l’institut Henri-Poincaré.

Il a été lauréat de la médaille Fields en 2010.

Spécialiste de l’analyse mathématique, il travaille sur des problèmes issus de la physique statistique (équation de Boltzmann, amortissement Landau), de l’optimisation (problème du transport optimal de Monge) et de la géométrie riemannienne (théorie synthétique de la courbure de Ricci).

En 2017, il est élu député pour le mouvement La République en marche dans la cinquième circonscription de l’Essonne.