Archives de catégorie : Musique

Charles Aznavour

Lundi, le chanteur Charles Aznavour est décédé à l’âge de 94 ans, laissant derrière lui une immense carrière et une pluie d’hommage dans le monde entier.

Charles Aznavour, né Shahnourh Varinag Aznavourian le 22 mai 1924 à Paris, est un auteur-compositeur-interprète, acteur et écrivain français d’origine arménienne.

charlesaznavour.com

   

Modern Talking

Modern Talking est un groupe de rock allemand. Constitué de Dieter Bohlen et Thomas Anders, le groupe est actif entre 1982 et 1987, puis 1998 et 2003.

En 2017, le duo compte plus de 120 millions d’albums vendus à travers le monde, et ils sont considérés comme l’un des groupes de pop ayant le mieux connus le succès. Ils sont notamment connus pour leurs tubes You’re My Heart, You’re My Soul (1984), Cheri, Cheri Lady (1985), Brother Louie (1986) et Atlantis Is Calling (S.O.S. for Love) (1986).

modern-talking.com.ua

  

Aretha Franklin est morte à l’age de 76 ans

Décédée à l’âge de 76 ans, Aretha Franklin a, très tôt dans sa carrière, imposé un discours engagé à sa discographie. Avec notamment le titre Respect, considéré comme son plus grand tube, elle s’est faite tantôt féministe, voix de la lutte pour les droits civiques, ou proche de Martin Luther King

Aretha Louise Franklin (née le à Memphis dans le Tennessee et morte le 16 août 2018 à Détroit dans le Michigan) est une chanteuse auteur-compositeur américaine de gospel, soul, funk, rhythm and blues et jazz, et musicienne (pianiste) surnommée « The Queen of soul » ou encore « Lady Soul ».

En 1968, Aretha Franklin fut classée en seconde position des personnalités afro-américaines les plus connues au monde, juste derrière Martin Luther King.

Elle a vendu 75 millions de disques et reste aujourd’hui l’artiste féminine ayant vendu le plus de disques vinyles dans l’histoire de l’industrie discographique. Elle est en 1987 la première femme à intégrer le Rock and Roll Hall of Fame. Le magazine Rolling Stone la place première au classement des meilleurs chanteurs de tous les temps.

arethafranklin.net

      

Pascal Obispo

Pascal Obispo, né le 8 janvier 1965 à Bergerac en Dordogne, est un auteur-compositeur-interprète français.

Il connaît le succès dès 1992 avec le titre Plus que tout au monde. Parallèlement à sa carrière de chanteur, il signe de nombreux succès pour d’autres artistes, tels que Florent Pagny, Johnny Hallyday, Garou, Zazie, Marc Lavoine, Natasha St-Pier, Patricia Kaas, mais aussi la comédie musicale Les Dix Commandements.

Rennes est au début des années 1980 une des villes du rock en France. C’est dans la capitale bretonne, alors scolarisé au Lycée Émile-Zola, qu’il commence la musique, après avoir découvert le groupe The Cure en répétition à côté du terrain de basketball où il jouait. Il se prend par ailleurs de passion pour le groupe rock rennais Marquis de Sade.

En 1983, avant d’effectuer son service militaire, il crée le groupe Words Of Goethe avec des amis de son lycée, notamment le parolier Alain Gaudiche.

Entre janvier et août 1986, il est le bassiste du groupe new wave Evening Légions.

En 1988, il intègre le groupe new wave Senso, qui compte alors comme membres Frank Darcel, un ancien du groupe Marquis de Sade, et Frédéric Renaud. À l’origine bassiste, il devient par la suite le chanteur du projet.

Au tournant des années 1990, le groupe Senso prépare un premier album mais, après discussions, décide d’en faire le premier album solo de Pascal Obispo. Le disque, intitulé Le Long du fleuve, sort en 1990 chez EMI avec des chansons écrites par Franck Darcel, et soutenu par le single Les avions se souviennent. L’album passera inaperçu.

En 1991, Pascal Obispo signe son premier contrat d’artiste avec Epic et publie son deuxième album Plus que tout au monde en 1992, qui rencontre un vrai succès grâce au single du même nom et au titre Tu vas me manquer, qui atteint la 16e place du Top 50.

Fin 1994, il sort l’album Un jour comme aujourd’hui, confirmant son succès avec des titres comme Tombé pour elle et Tu compliques tout, et révélant l’influence de Michel Polnareff dont il reprend Holidays et des Beatles. L’album s’écoule à plus de 500 000 exemplaires.

En 1995, il rencontre Lionel Florence, avec qui il compose le générique de la série de TF1 Sous le soleil. La même année, il profite de sa renommée grandissante pour s’impliquer dans la lutte contre le sida, autour de l’album Entre sourires et larmes, avec six titres signés par Lionel Florence.

Début 1996, il fait la première partie de Céline Dion pour 13 dates, dont 4 à Bercy. Il sort ensuite son 4e album, Superflu. Grâce à Personne, Il faut du temps, Lucie, Où et avec qui tu m’aimes ? et au duo Les meilleurs ennemis avec Zazie, il touche un très large public, permettant à l’album de dépasser le million de ventes.

En 1997, il commence à collaborer avec d’autres artistes. En novembre, il travaille avec Florent Pagny sur son album Savoir aimer, qui atteint les 2 millions de ventes.

Le 28 juillet 1997, lors d’un concert en plein air à Ajaccio, un jeune homme de 19 ans lui tire dessus à la carabine à plombs et le blesse au visage. Il en gardera sa cicatrice au sourcil gauche.

L’année suivante, il réalise l’album de Johnny Hallyday, Ce que je sais, composant entre autres la chanson Allumer le feu. Puis, avec Lionel Florence, il écrit Sa raison d’être, chanson regroupant 42 artistes sur une même chanson au bénéfice de la lutte contre le sida. Cette compilation atteint les 700 000 ventes et rapporte plus de 45 millions de francs à ECS, dont il est membre d’honneur du Conseil d’administration.

Après avoir publié l’album Live 98, issu de sa tournée Superflu, il réalise en 1999 l’album Le mot de passe de Patricia Kaas, et participe à la réalisation de plusieurs titres du nouvel album de Florent Pagny, RéCréation. En décembre, il sort son 5e album studio, Soledad, qui totalise 700 000 ventes, porté par les titres Soledad, L’important c’est d’aimer, Tue par amour, Pas besoin de regrets et Ce qu’on voit Allée Rimbaud.

Pascal Obispo travaille pendant près d’un an pour la sortie en de l’album de la comédie musicale Les Dix Commandements, dont la première a lieu en octobre au Palais des sports de Paris.

En décembre, il compose Noël Ensemble, réunissant 112 artistes au profit de la lutte contre le sida, 600 000 exemplaires vendus. Cette même année, il épouse Isabelle Funaro à Paris le 4 avril, et son fils Sean naît quelques mois plus tard, le 11 octobre, lui inspirant le titre Millésime.

En 2001, il est élu « artiste masculin de l’année » aux NRJ Music Awards.

Il réalise ensuite en 2002 l’album De l’amour le mieux de Natasha Saint-Pier, incluant le duoTu trouveras, qui atteint plus de 750 000 ventes et est certifié disque de Platine en France, et collaborera ensuite sur plusieurs des albums suivants de la chanteuse, interprétant avec elle un autre duo, Mourir demain, qui connaîtra un grand succès.

En 2004 sort son 6e album, Studio Fan – Live Fan, double album qui rend notamment hommage à Michel Polnareff. La tournée Fan Tour, qui rassemble plus de 500 000 spectateurs, lui permet de recevoir sa première Victoire de la musique à titre personnel, celle du « Spectacle musical, tournée ou concert de l’année ».

Le , il sort son 7e album, Les fleurs du bien, qui contient entre autres les chansons Rosa et 1980, avec Melissa Mars.

En janvier 2007, il prend le pseudonyme de Vitoo le temps d’une chanson avec Fatal Bazooka, Mauvaise foi nocturne, n°1 du Top 50, parodie du duo Confessions nocturnes de Diam’s et Vitaa. En juin, il reprend le rôle de Vitoo pour sa chanson Le Chanteur idéal.

En février 2009, le chanteur offre deux concerts, au théâtre Olympia d’Arcachon, dont l’intégralité des recettes est versée au profit des ostréiculteurs du bassin d’Arcachon et à la reconstruction du massif forestier, à la suite de la tempête de janvier 2009. Le , il lance sa webradio sur le bouquet de radios numériques GOOM, où il diffuse librement ses titres.

En avril 2009, il prend le pseudonyme « Captain Samouraï Flower » et publie l’album Welcome to the Magic World of Captain Samouraï Flower, qui connaît un succès mitigé.

En juin 2010, Pascal Obispo se lance dans la réalisation de la comédie musicale Adam et Ève : La Seconde Chance. Son objectif est de créer un spectacle musical moderne et poétique, qui parle d’amour et de musique aux générations nées avec le web. Les représentations du spectacle ont lieu du 31 janvier 2012 au 25 mars 2012 au Palais des sports de Paris, mais la tournée prévue en septembre est annulée.

En janvier 2013 paraît le best of Millésimes, qui célèbre et retrace ses vingt années de succès, porté par deux titres inédits, Tu m’avais dit et Comment veux-tu que je t’aime, et une nouvelle tournée, le Millésimes Tour.

En septembre 2013 sort le single D’un Ave Maria, extrait de l’album Le Grand Amour qui paraît le 2 décembre et est certifié double disque de platine.

En février 2016 est publié l’album Billet de femme dont les textes sont tirés des recueils Romance et Pauvres fleurs de la poétesse Marceline Desbordes-Valmore.

En décembre 2016, Pascal Obispo dévoile le single La bonne nouvelle, extrait de son spectacle musical Jésus, de Nazareth à Jérusalem qui évoque les trois dernières années de la vie de Jésus. Les représentations débutent le 17 octobre 2017 au Palais des Sports à Paris. Une tournée dans toute la France a ensuite lieu de février à avril 2018.

En 2018, il est coach dans la 7e saison de The Voice : La Plus Belle Voix.

Pascal Obispo a souvent mis sa popularité au profit d’œuvres humanitaires, tout particulièrement au service des Restos du Cœur et de la lutte contre le sida.

     
  

Céline Dion

Céline Dion est une chanteuse canadienne, née le 30 mars 1968 dans la ville de Charlemagne au Québec.

Elle sort ses deux premiers albums en 1981 et enchaîne ensuite les sorties au Québec, où elle connaît un succès presque immédiat.

En France, elle se fait connaître en 1983 avec le titre D’amour ou d’amitié (en).

En 1988, elle représente la Suisse à l’Eurovision et remporte le concours avec le titre Ne partez pas sans moi.

Entre 1986 et 1989, elle change de style vestimentaire et musical, signe chez CBS et apprend l’anglais en préparation d’une carrière internationale.

Un premier album en anglais, Unison, sort en 1990, et lui permet de se faire connaître aux États-Unis et dans le monde. Elle alterne alors les albums en français et en anglais et réussit à s’imposer comme une des chanteuses les plus importantes dans ces deux langues.

En 1995, son album D’eux écrit et composé par Jean-Jacques Goldman devient l’album francophone le plus vendu de l’histoire.

En 1997, Céline Dion est l’interprète de la chanson du film Titanic, My Heart Will Go On, qui s’écoule à près de 18 millions de singles vendus et constitue l’un des records de l’industrie du disque.

En 1999, au faîte de son succès, la chanteuse annonce faire une pause de deux ans, dans le but de fonder une famille et de passer du temps avec son mari et manager, René Angélil, atteint d’un cancer.

Elle fait son retour en 2002 et signe un contrat de trois ans, plus tard porté à près de cinq ans, pour se produire quatre à cinq soirs par semaine au Colosseum du Cæsars Palace, à Las Vegas. Puis, elle se produit lors de 132 spectacles dans 25 pays dans le cadre de sa tournée Taking Chances World Tour en 2008 et 2009.

Après une pause de plusieurs mois, elle donne naissance à des jumeaux et remonte sur la scène du Colosseum en 2011 avec un nouveau spectacle, Celine (en), prévu à raison de 70 soirs par an jusqu’en 2019. Elle fera toutefois une pause d’un an à partir d’août 2014.

En 2016, à la suite du décès de René Angélil, elle remonte sur scène à Las Vegas et enchaîne sept mois plus tard avec son 36e album, Encore un soir, présenté à l’occasion d’une tournée estivale en France et au Canada.

Lors des World Music Awards de 2007, elle reçoit le Legend Award en reconnaissance de son « succès mondial et pour sa contribution exceptionnelle à l’industrie de la musique ». D’une manière similaire, elle reçoit un Félix Hommage lors du 30e anniversaire du gala de l’ADISQ en 2008 ainsi que le prestigieux Billboard Icon Award lors des Billboard Music Awards en 20166 afin de souligner l’ensemble de sa carrière.

La musique de Céline Dion a des influences diverses, du pop rock au classique. Elle a vendu plus de 230 millions de disques dans le monde.

celinedion.com

      

     

     

  

MC Solaar

MC Solaar, de son vrai nom Claude Honoré M’Barali, né le 5 mars 1969 à Dakar, au Sénégal, est un rappeur français.

Il est l’un des premiers artistes ayant popularisé le rap en France, dès le début des années 1990. Sa musique et la qualité littéraire de ses textes sont le fruit d’inspirations diverses, allant de Serge Gainsbourg aux musiques africaines (ivoiriennes, maliennes, tchadiennes), en passant par les classiques noirs américains (jazz et rap US). Il est le rappeur ayant vendu le plus de disques en France (plus de 5 millions).

À douze ans, il part chez un de ses oncles établi au Caire, en Égypte. Il est inscrit à l’école française où il reste neuf mois, puis passe son bac en France, en 1988, et teste ses premiers textes dans l’émission de Dee Nasty et Lionel D sur Radio Nova, où il rappe : « Claude MC tel est mon nom, Solaar est mon tag il aura du renom » (Solaar est au départ son tag), tout en suivant des études de langues (anglais, espagnol et russe) et de philosophie à la fac de Jussieu. Il fait alors partie du collectif Posse 501 (prononcé cinq cent one).

Il est aussi connu pour sa méthode de travail et son goût de la lecture : chaque matin, il allait chercher la totalité des journaux et des magazines publiés quotidiennement pour les lire dans le but d’apprendre ce qui se passait dans le monde, enrichir son vocabulaire et rappait sur des sujets d’actualité, avant de rejoindre les studios d’enregistrement.

Après plusieurs clips réalisés par RapLine et diffusés pendant l’émission (Bouge de là et Quartier nord), il sort son premier single en 1990, alors que le rap est encore peu populaire en France : Bouge de là (avec un nouveau clip), extrait de son premier album. Ce single, qui connaît un franc succès dès sa sortie, est basé sur un sample de The Message du groupe Cymande3. Il compose une autre chanson: Caroline. En 1991, il apparaît sur le plateau de l’émission de Christophe Dechavanne : Ciel, mon mardi ! aux côtés d’IAM.

Après le succès de Bouge de là, il collabore avec le groupe américain De La Soul lorsqu’ils sont ensemble sur la scène de l’Olympia en septembre 1991. À la fin de l’année 1991, Solaar sort son premier album Qui sème le vent récolte le tempo qui est certifié disque de platine, atteignant les 400 000 exemplaires.

Avec le succès de son premier album, il entame une longue tournée en Pologne et en Russie. En décembre 1992, il continue sa tournée dans 12 pays de l’Afrique de l’Ouest où son flow en français est très apprécié de ses fans africains. MC Solaar s’engage par ailleurs pour faire libérer le prisonnier politique sud-coréen Kim Song-Man, en participant avec Costa-Gavras au court-métrage Pour Kim Song-Man, en 1991, avec le groupe Saï Saï.

En 1993, il collabore avec le rappeur américain Guru du groupe Gang Starr avec Le bien, le mal sur l’album Jazzmatazz Vol. 16 – une première pour un rappeur français, signe de la notoriété acquise par Solaar, notamment aux États-Unis. Il participe à la compilation Rap Les Cools Sessions dirigée par son ami Jimmy Jay en apportant le titre Et Dieu Créa L’Homme et en réalisant les interludes présents entre chaque titre.

MC Solaar retourne en studio en 1994 pour enregistrer Prose combat. L’album se vend à 100 000 exemplaires dès les dix premiers jours de sa sortie en France et devient aussi une des meilleures ventes dans vingt autres pays. Il est certifié double disque de platine. Le clip de son titre Le Nouveau Western, qui s’appuie sur un sample de Bonnie and Clyde de Serge Gainsbourg, est tourné au Texas, à New York et à Paris par le réalisateur français Stéphane Sednaoui.

En 1995, il participe au disque La Haine, musiques inspirées du film. À la suite de l’affaire MC Solaar/Universal Music, son titre Comme dans un film est désormais absent des rééditions du disque. La même année, il obtient le prix de l’artiste interprète masculin lors de la 10e cérémonie des Victoires de la musique. En raison de la qualité littéraire de ses textes, en raison aussi, très certainement, de son succès, il se retrouve rapidement pris entre deux feux : adopté par l’intelligentsia et les milieux cultivés en général, il se voit accusé de compromission avec le « système » par d’autres rappeurs. MC Solaar, qui ne figure pas dans les compilations de rap français (Rapattitude I et II), poursuit ainsi son chemin en solitaire. Reconnu à l’étranger pour sa collaboration avec Guru, il est devenu en France le rappeur que l’on oppose à d’autres, comme NTM, plus radicaux, plus provocateurs. Des désaccords entre le rappeur et son DJ Jimmy Jay provoquent une rupture entre les deux. Jimmy Jay ne termine pas la tournée Prose Combat et Solaar est contraint de le remplacer.

De 1995 à 2000, il partage la vie de la chanteuse et actrice Ophélie Winter avec qui il collabore sur la chanson Un jour qu’elle interprète sur la bande originale du film de Walt Disney Le Bossu de Notre-Dame en 1996.

En juin 1997 sort le troisième album du chanteur, Paradisiaque. Les musiques sont signées Hubert Blanc-Francard, dit Boom Bass, et Philippe Zdar, autrement dit la « Funk Mob ». Ces deux compositeurs, qui formeront plus tard le groupe Cassius, avaient déjà travaillé sur les deux premiers albums de MC Solaar, aux côtés de Jimmy Jay. L’année suivante, l’album est certifié disque de platine.

Son quatrième album nommé simplement MC Solaar sort dès l’année suivante, mais il marque la fin de sa collaboration avec Polydor.

Les 9 et 10 janvier 1998, MC Solaar commence une grande tournée par le Zénith de Paris. Le concert qu’il présente est un spectacle avec DJ et danseurs (tel que Bintou Dembélé) qui dépasse le cadre musical. C’est son ami d’enfance Bambi Cruz, rappeur et chorégraphe, qui assure la première partie. Ce dernier est d’ailleurs le premier artiste que Solaar produit sur son tout jeune label, Sentinelle Nord.

Le 11 mai 1998, MC Solaar joue à l’Olympia de Paris. Il en profite pour enregistrer son premier album live : Le Tour de la question. Deux jours plus tard et dans un autre registre, il participe au 51e Festival de Cannes. MC Solaar est en effet convié, en tant qu’artiste et cinéphile, à faire partie du jury de la compétition officielle, sous la présidence du réalisateur américain Martin Scorsese. La même année, l’Académie française lui décerne la Grande médaille de la chanson française pour l’« ensemble de ses chants poétiques ». En décembre 1999, Le Tour de la question est certifié double disque d’or.

L’album Cinquième As sort en février 2001, distribué par Warner. Claude Mc Solaar en est lui-même le directeur artistique, ce qui est une première. Il décide à cette occasion de travailler avec des compositeurs peu connus : Fabrice Kurser, DJ Mac et DJ Sample, Eric K-Roz, Alain J. Quant à la plume du rappeur, elle oscille entre légèreté (des morceaux tels que Baby Love ou Hasta la Vista) et gravité (Colonies ou Arkansas). Cet album marque pour MC Solaar un retour à un rap plus « dur », comme en témoigne le premier single Solaar Pleure. Cet album connaît avec les titres Solaar Pleure, Hasta la Vista et RMI un véritable succès qui en fait un des plus grands succès du rap français de tous les temps. Cinquième as est acclamé par la critique et s’écoule rapidement à plus de 600 000 copies et est certifié double disque de platine. Hasta la Vista est le premier titre de l’artiste classé no 1 en France.

Quelques mois après la sortie de Cinquième As, le chanteur entame une tournée française qui passe par le Zénith parisien en novembre 2001, et présente un véritable show. Ce retour sous les feux de la rampe, après le succès mitigé de son précédent album, le re-positionne comme un des artistes français majeurs dans le domaine de la variété, version rap. L’année suivante, en 2002, le single Inch’Allah connaît lui aussi un grand succès. Ce titre ne figure sur aucun album.

Il épouse Chloé Bensemoun (nièce de la famille Partouche) le 7 décembre 2003 à Chantilly dans l’Oise, et devient bientôt père de deux enfants

L’album Mach 6 sort en décembre 2003, réalisé par la Black Rose Corporation, c’est-à-dire les producteurs Eric K-Roz et Alain J, qui ont déjà participé au précédent album. Avec eux, Solaar part à Moscou, en Russie, enregistrer les parties orchestrales et donner ainsi un aspect plus organique et musical à son style. Du côté des textes, la poésie tranquille et caressante du rappeur est toujours présente. Il continue à concocter des fictions avec ses souvenirs de la vie (Souvenir) et à faire partager ses rêves voyageurs (Hijo de Africa, Au pays de Gandhi). Les titres La vie est belle et Au pays de Gandhi sont largement diffusés sur les ondes. Musicalement, cet album trouve souvent des accents de musique de film, voire de musique classique (Sauvez le monde, Ça me hante). Au regard de son prédécesseur, l’album Mach 6 n’est qu’un demi-succès. Il marque en outre la fin d’une période commencée en 1990, au cours de laquelle Solaar enregistre des albums à un rythme relativement soutenu, et où les collaborations avec d’autres artistes ont été nombreuses. Cependant, l’album obtient un disque de platine.

Il faut attendre près de quatre ans pour que MC Solaar enregistre un nouvel opus. L’album Chapitre 7, son septième album studio, sort en juin 2007, certifié disque d’or le mois suivant. Les singles Da Vinci Claude et Clic clic sont révélateurs d’un disque aux influences particulièrement variées : rock, reggae, jazz et hip-hop, plus classique. Cet album a été récompensé par une Victoire de la musique (Album de musique urbaine de l’année 2008). Ensuite, les apparitions musicales de Mc Solaar sont plus rares. En 2008, Mc Solaar revisite le mythe Rabbi Jacob avec sa chanson Le Rabbi muffin. La chanson fait partie de la comédie musicale de 2008 Les Aventures de Rabbi Jacob, dirigée par Patrick Timsit. Le titre reprend le sample du film composé à l’époque par Vladimir Cosma.

À la rentrée 2011, il écrit et chante le titre Marche ou rêve, sur l’album The Revenge de Tom Fire.

Le 19 février 2017, Jimmy Jay, producteur des deux premiers albums de Solaar, Qui sème le vent récolte le tempo et Prose combat, publie sur son compte YouTube le titre Sentinel Nord, vieux d’une vingtaine d’années, qui aurait été écarté des albums studios.

10 ans après Chapitre 7, le rappeur annonce finalement la sortie d’un nouvel album, Géopoétique, pour le 3 novembre 2017. Le premier single, Sonotone, sort le 2 septembre 2017. MC Solaar envisage également un son en collaboration avec Bigflo & Oli. Le 15 décembre 2017, soit un mois seulement après sa sortie, Géopoétique est certifié disque de platine.

Sur France 3, MC Solaar a été caricaturé dans l’émission de jeunesse Les Minikeums par la marionnette M’Sé. Le 8 février 1997, il est appelé pour la première fois pour participer au spectacle des Enfoirés. Depuis 2001, il y participe chaque année.

Le titre La Belle et le Bad Boy de l’album Cinquième As est utilisé dans un épisode de True Blood : l’épisode 6 de la saison 3, diffusé le dimanche 25 juillet 2010 sur HBO, et dans le dernier épisode de Sex and the City, An American Girl in Paris – Part 2 diffusé en 2004 sur HBO.

     
     

Fête de la musique 2018

La Fête de la musique a lieu à travers le monde le 21 juin, principalement le soir et la nuit jusqu’au lendemain matin.

Elle est actuellement célébrée dans une centaine de pays.

Divers festivals de musique locaux qui se déroulaient ce jour de solstice participent aujourd’hui à cette fête populaire.

Elle est parfois connue aussi sous le nom World Music Day (Journée mondiale de la Musique) bien que le nom français soit aussi souvent utilisé dans certains pays anglophones (en même temps que Make Music !, traduction littérale de « Faites de la musique ! ») ou germanophones, ou bien sous des noms traduits littéralement comme Fiesta de la música (espagnol), Festa della Musica (italien), Święto Muzyki (polonais), Praznik Muzike (bosnien) ou encore Dünya Müzik Günü (turc), avec des logos similaires graphiquement à ceux utilisés en France pour les festivités affiliées au programme français.

fetedelamusique.culture.gouv.fr

      

Le Chant des partisans

Le Chant des partisans ou Chant de la libération est l’hymne de la Résistance française durant l’occupation par l’Allemagne nazie, pendant la Seconde Guerre mondiale.

La musique, initialement composée en 1941 sur un texte russe, est due à la Française Anna Marly, ancienne émigrée russe qui en 1940 avait quitté la France pour Londres.

Les paroles originales en français ont ensuite été écrites en 1943 par Joseph Kessel, également d’origine russea, et son neveu Maurice Druon qui venaient tous deux de rejoindre les Forces françaises libres.