Archives de catégorie : Médiathèque

Guns N’ Roses

Guns N’ Roses est un groupe de hard rock américain, originaire de Los Angeles, en Californie.

Formé en 1985, il se compose du chanteur Axl Rose, des guitaristes Slash et Izzy Stradlin, du bassiste Duff McKagan et du batteur Steven Adler.

Le groupe est devenu en peu d’années l’un des groupes de hard rock les plus populaires, avec plus de 100 millions d’albums vendus dans le monde, dont 45 millions aux États-Unis.

L’album Appetite for Destruction (1987) recense plus de 30 millions d’exemplaires vendus, et apparaît à la première place au classement des meilleures ventes pour un premier album et l’un des plus vendus de l’histoire par la même occasion.

Leur chanson Sweet Child O’ Mine atteint la première place du Billboard Hot 100.

En 1991, le groupe sort deux albums simultanément, Use Your Illusion I et II. Cette même année le groupe entame une tournée marathon qui durera plus de deux ans.

À partir de 1996, à la suite du départ de tous les membres originaux à l’exception d’Axl Rose, le groupe voit défiler un grand nombre de musiciens dans ses rangs.

En 2008 sort Chinese Democracy, qui aura nécessité près de quinze années de préparation et 13 millions de dollars, le coût de production le plus élevé de l’histoire de la musique.

Le groupe est classé en 92e position de la liste des plus grands artistes de tous les temps selon Rolling Stone et est introduit au Rock and Roll Hall of Fame le 14 avril 2012, cérémonie à laquelle Axl Rose ne participe pas.

En 2016, le guitariste Slash fait son retour dans le groupe vingt ans après son départ pour la tournée Not in This Lifetime.

     

Barbara

Barbara (ou Barbara Brodi à ses débuts, de son nom de naissance Monique Andrée Serf), née le 9 juin 1930 dans le 17e arrondissement de Paris et morte le 24 novembre 1997 à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), est une auteure-compositrice-interprète française.

Sa poésie engagée, la beauté mélodique de ses compositions et la profondeur de l’émotion que dégageait sa voix lui assurèrent un public qui la suivit pendant quarante ans.

Nombre de ses chansons sont devenues des classiques de la chanson française, notamment : Une petite cantate, Dis, quand reviendras-tu ?, Nantes, Göttingen, La Dame brune, L’Aigle noir, Marienbad ou encore Ma plus belle histoire d’amour.

Barbara a joué dans trois films pour le cinéma et dans deux pièces musicales sur scène : Madame en 1970 et Lily passion (avec Gérard Depardieu) en 1985.

Depuis 2010, le Prix Barbara récompense chaque année une jeune chanteuse francophone.

     

Édith Piaf

Édith Giovanna Gassion dite Édith Piaf, née le 19 décembre 1915 à Paris et morte le 10 octobre 1963 à Grasse, est une chanteuse, parolière et actrice française.

Surnommée à ses débuts « La Môme Piaf », elle est à l’origine de nombreux succès devenus des classiques du répertoire, comme La Vie en rose, Non, je ne regrette rien, Hymne à l’amour, Mon légionnaire, La Foule, Milord, Mon Dieu ou encore L’Accordéoniste.

Chanteuse à l’interprétation et à la voix saisissantes, elle a inspiré de nombreux compositeurs, a été le mentor de jeunes artistes tels qu’Yves Montand, Charles Aznavour, Les Compagnons de la chanson, Georges Moustaki.

Elle connaît une renommée internationale, malgré une fin de carrière rendue difficile par de graves problèmes de santé et une mort survenue à 47 ans.

  

Révolution française 1789

La Révolution française est une période de l’histoire de France comprise entre l’ouverture des États généraux, le , et le coup d’État du 18 brumaire de Napoléon Bonaparte, le . Il s’agit d’un moment crucial puisqu’il débouchera, un peu plus de trois ans après la prise de la Bastille, sur la fin de l’Ancien Régime le 10 août 1792.

La Révolution française s’est déroulée en deux temps, par deux révolutions successives, qui ont transformé d’abord le Royaume de France en une monarchie constitutionnelle, puis en Première République, mettant fin à une société d’ordres et aux anciens privilèges.

La Révolution française a légué de toutes nouvelles formes politiques, notamment au travers de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 qui proclame l’égalité des citoyens devant la loi, les libertés fondamentales, et la souveraineté de la Nation, apte à se gouverner au travers de représentants élus.

Plusieurs centaines de milliers de personnes trouvèrent la mort durant cette révolution, notamment sous la Terreur, ainsi que pendant les tentatives de contre-révolution, principalement la guerre de Vendée.

Dès son commencement, la portée universelle des idées de la Révolution française a été proclamée par ses partisans, et l’ampleur de ses conséquences soulignée par ses détracteurs. Les guerres de la Révolution française, qui ont touché une large partie de l’Europe continentale, ont abouti à la création de « républiques sœurs » et à la transformation des frontières et des États d’Europe, contribuant à la diffusion des idées révolutionnaires. Ces conflits ont ensuite trouvé leur prolongement dans les guerres napoléoniennes.

La Révolution est restée un objet de débats ainsi qu’une référence positive tout autant que négative tout au long des deux siècles qui l’ont suivie, en France comme dans le monde. Elle a créé des divisions immédiates et durables entre les partisans des idées révolutionnaires et les défenseurs de l’ordre ancien, ainsi qu’entre les anticléricaux et l’Église catholique.

La fin de la Révolution française est généralement située au coup d’État du 18 brumaire (du 8 au 10 novembre 1799), lorsque Napoléon Bonaparte accède au pouvoir et inaugure la période du Consulat qui aboutit, cinq ans plus tard, à l’avènement de l’Empire. Elle marque le début d’une période de grande instabilité institutionnelle en France au cours de laquelle se succèdent trois monarchies constitutionnelles, deux éphémères républiques et deux empires, jusqu’à l’avènement définitif de la République au cours des années 1870.

  

Fête nationale française du 14 juillet

Le 14 Juillet est la fête nationale de la Rêpublique française.

C’est un jour férié en France.

Elle a été instituée par la loi du 6 juillet 1880 qui établit un jour de fête nationale annuelle, qui ne précise pas si elle commémore la Fête de la Fédération de 1790, symbole de l’union de la Nation, et/ou l’événement de la prise de la Bastille du , symbole de la fin de la monarchie absolue puisqu’elle dispose : « La République adopte le 14 Juillet comme jour de fête nationale annuelle» (article unique).

Si le 14 juillet est généralement associé à  la prise de la Bastille en 1789, c’est dans les faits le 14 juillet 1790, la fête de la Fédération, qui est officiellement commémorée en France et dans les faits, de la IIIe République à  nos jours, les maires des communes de France et les Français commémorent les deux 14 juillet».