Archives de catégorie : Histoire & Géographie

Tour Eiffel

La tour Eiffel est une tour de fer puddlé de 324 mètres de hauteur (avec antennes) située à Paris, à l’extrémité nord-ouest du parc du Champ-de-Mars en bordure de la Seine dans le 7e arrondissement.

Construite par Gustave Eiffel et ses collaborateurs pour l’Exposition universelle de Paris de 1889, et initialement nommée « tour de 300 mètres », ce monument est devenu le symbole de la capitale française, et un site touristique de premier plan : il s’agit du second site culturel français payant le plus visité en 2011, avec 7,1 millions de visiteurs dont 75 % d’étrangers en 2011, la cathédrale Notre-Dame de Paris étant en tête des monuments à l’accès libre avec 13,6 millions de visiteurs estimés2 mais il reste le monument payant le plus visité au monde. Depuis son ouverture au public, elle a accueilli plus de 300 millions de visiteurs.

D’une hauteur de 312 mètres à l’origine, la tour Eiffel est restée le monument le plus élevé du monde pendant quarante ans. Le second niveau du troisième étage, appelé parfois quatrième étage, situé à 279,11 mètres, est la plus haute plateforme d’observation accessible au public de l’Union européenne et la deuxième plus haute d’Europe, derrière la Tour Ostankino à Moscou culminant à 337 mètres. La hauteur de la tour a été plusieurs fois augmentée par l’installation de nombreuses antennes. Utilisée dans le passé pour de nombreuses expériences scientifiques, elle sert aujourd’hui d’émetteur de programmes radiophoniques et télévisés.

     

Bayonne Anglet Biarritz Autrefois

Entre Nive et Adour, à quelques kilomètres de l’Océan Atlantique,
porte d’entrée du Pays Basque et de la Gascogne,
le site de Bayonne se développe dès l’époque romaine.

“Ma e Pignada per m’aida », “La mer et la forêt de pins pour m’aider”
la devise d’Anglet reflète parfaitement la personnalité de la ville,
point de rencontre entre la forêt et l’océan.

“J’ai pour moi les vents, les astres et la mer” affirme la devise de Biarritz,

cet ancien petit port de pêcheurs, devenu au fil des siècles
une grande station balnéaire de renommée internationale.

     

Toutânkhamon

Toutânkhamon (né vers -1345, mort vers -1327) est le onzième pharaon de la XVIIIe dynastie (Nouvel Empire).

Selon les dernières études génétiques, il est le fils d’Akhénaton et de la propre sœur de ce dernier, dont l’identité est inconnue, mais baptisée Younger Ladyn, dont la momie est répertoriée KV35YL. Manéthon l’appelle Chebres.

On ne sait pas pourquoi ce n’est pas lui qui succède directement à son père. Peut-être est-ce à cause de son trop jeune âge à l’époque, environ neuf ans (on trouve aussi cinq ou six ans), dans une période de troubles, de remises en cause des religions, de bouleversement des valeurs traditionnelles et de risque de guerre avec les Hittites.

Il règne jusqu’à l’âge de dix-huit ou dix-neuf ans (certains spécialistes, comme Marc Gabolde et Edward Frank Wente, disent vingt ans). Son règne est situé entre les années -1336 / -1335 et -13271.

De son temps, Toutânkhamon n’était pas considéré comme un grand pharaon, en raison de son court règne.

Il doit sa célébrité à la découverte de sa sépulture par l’archéologue britannique Howard Carter le 4 novembre 1922 et au fabuleux trésor qu’elle recèle.

La notoriété de la découverte augmenta grâce à une légende reprise par la presse de l’époque et faisant état d’une malédiction du pharaon.