Archives de catégorie : Autos & Motos

Voiture électrique

Une voiture électrique est une automobile mue par la force électromotrice d’un ou plusieurs moteurs électriques, alimentés par une batterie d’accumulateurs, une pile à combustible ou un moteur thermique couplé à un générateur électrique.

On distingue ainsi les voitures électriques à batterie comme la Tesla Model 3 et la Renault ZOE (en anglais BEV pour « Battery Electric Vehicle »), les voitures électriques à pile à combustible comme la Toyota Mirai ou les voitures hybrides électriques. Il existe également des automobiles électriques équipées de batteries et d’un prolongateur d’autonomie comme la Chevrolet Volt (en anglais EREV pour « Extended Range Electric Vehicle »).

Selon le PDG de Saudi Aramco, il y a 1,2 million de véhicules électriques dans le monde au début 2017, pour une flotte mondiale (toutes motorisations confondues) de 1,2 milliard.

Selon les prévisions, le nombre de véhicules électriques passera à 150 millions en 2040, mais la flotte mondiale atteindra alors 2 milliards, soit une pénétration d’environ 8 % du marché des véhicules légers ; le pétrole, dont le transport consomme 55 %, ne sera donc guère perturbé.

Le rapport annuel sur les scénarios énergétiques à long terme de BP table sur un parc de 100 millions de véhicules électriques en 2035.

L’Agence internationale de l’énergie a calculé, dans le scénario central de son dernier « World Energy Outlook », que 150 millions de véhicules électriques en 2040 auraient un impact sur la consommation de pétrole limité à 1,3 Mb/j (million de barils par jour), soit moins de 1 % du total mondial, et son scénario le plus volontariste, qui mise sur 715 millions de véhicules électriques en 2040, prévoit un impact de 6 Mb/j sur la consommation de pétrole, qui atteindrait encore 73 Mb/j. Même les prévisions très optimistes de Bloomberg New Energy Finance (BNEF), qui parient sur une part de 35 % de véhicules électriques dans les ventes de véhicules légers en 2040, chiffrent les économies sur la demande de brut à 13 Mb/j. Mais le PDG de Total se déclare « persuadé que le véhicule électrique va se développer plus vite qu’on ne le pense, notamment en Chine, pour des raisons de santé publique et de pollution locale, et dans les grandes métropoles occidentales ».

En juin 2016, la Norvège a déjà annoncé son intention de bannir les véhicules thermiques dès 2025.

En juillet 2017, Volvo a annoncé qu’il ne lancerait plus de voitures dotées de moteur 100 % thermique à compter de 2019 ; tous les futurs modèles de la marque suédoise adopteront des motorisations hybrides ou 100 % électriques. C’est la première fois qu’un constructeur traditionnel abandonne les moteurs à combustion, essence ou diesel. Volvo a pour objectif affiché de vendre 1 million de voitures électriques en 2025.

Le véhicule électrique permet des déplacements rapides, doux, silencieux et peu polluants en environnement industriel et urbain notamment. L’industrie automobile, notamment dans le cadre de la crise de 2008 (en Europe et en Amérique du Nord) y a parfois vu l’opportunité de relancer sa production (par le remplacement des véhicules actuels par des véhicules hybrides puis totalement électriques ou à pile à hydrogène) ; et selon une étude financée par le gouvernement français, c’est aussi « un moyen pour les constructeurs de se préserver contre de potentiels nouveaux entrants et de défendre les sites industriels des pays à hauts salaires ».

Tesla Model 3

La Tesla Model 3 est une berline familiale haut de gamme et 100 % électrique, construite par Tesla.

Présentée au public le 31 mars 2016, les 30 premières livraisons ont eu lieu le 28 juillet 2017 aux États-Unis. Il s’agit du quatrième modèle de voiture commercialisé par Tesla, après la Tesla Model X.

Bénéficiant d’une autonomie supérieure à 500 km, la Model 3 s’annonce être l’une des voitures électriques les plus efficientes au monde.

Outre la recharge à domicile et sur bornes ordinaires, la Model 3 bénéficie de bornes de recharges ultra-rapides appelées « Superchargeurs ». Ces bornes spécifiques à Tesla, sont déployées par la firme elle-même aux États-Unis, en Europe et en Asie. Elles permettent de récupérer 80 % de la charge, soit plus de 300 km, en moins de 40 minutes.

Pour ce qui est de la sécurité, Tesla vise la première place en la matière dans la catégorie.

Des adeptes de l’hypermiling, pratique qui consiste à parcourir la plus grande distance possible avec une voiture électrique sur une seule charge, ont battu un nouveau record. Ces propriétaires d’une Tesla Model 3 ont en effet réussi à conduire 975 km en s’imposant des conditions assez spartiates.

tesla.com/model3

 

Harley-Davidson Street 750

Harley-Davidson nourrissait de fortes ambitions avec sa Street 750, découverte dans les salons fin 2013 et en concessions courant 2014.

Moto d’entrée de gamme construite en Inde, cette machine inédite s’adjoint les services d’un tout aussi nouveau moteur, le Revolution X refroidi par eau.

Elle se décline en 500cc et en 750cc, seule la plus grosse cylindrée étant importée en Europe.

Grâce à la délocalisation de sa conception, la Street 750 se positionne comme la moins chère du catalogue américain, une accessibilité renforcée par une ergonomie pensée pour se plier à tous les gabarits y compris ceux des menues bikeuses.

Les mêmes sont censé(e)s apprécier son look et son tempérament moins « rudes » que ceux d’un Sportster.

     

Harley-Davidson

Harley-Davidson est un fabricant de motocyclettes basé à Milwaukee aux États-Unis.

Fondée en 1903, Harley-Davidson est le premier constructeur au monde de grosses cylindrées.

L’entreprise Harley-Davidson a un début modeste en 1903 quand William Harley (en) alors âgé de 21 ans, et Arthur Davidson (en) (20 ans) construisent un prototype de bicyclette motorisée dans la cuisine de la mère de Davidson mais les vapeurs d’essence provoquent des explosions.

Les deux jeunes hommes poursuivent le développement de leur engin dans le garage minuscule d’un de leurs amis, Henry Melk, à Milwaukee, qui possède un tour d’usinage.

Le père Davidson met à leur disposition son abri de jardin, atelier dans lequel ils ne produisent que trois motocyclettes les deux premières années. Ils sont aidés des frères William et Walter Davidson.

Le modèle de production est la « Silent Grey », un monocylindre à soupape d’admission automatique et dépourvue de boîte de vitesses.

Ils fondent officiellement la société le 28 août. Le dessin du cadre est changé et la production de cette année-là est de trois engins.

En 1913, l’atelier est devenu une usine de 28 000 m2 et l’entreprise domine le marché avec une production de 12 904 machines.

En 2003, l’entreprise a fêté son centième anniversaire avec un rassemblement à Milwaukee, qui fut probablement le plus grand au monde.

Elle a également organisé une grande tournée mondiale, The open road tour, dans les villes d’Atlanta, Baltimore, Los Angeles, Toronto, Dallas, Sydney, Tokyo, Barcelone et Hambourg.

Till Lindemann et Richard Z. Kruspe, du groupe allemand Rammstein, ont interprété le titre Shtil (renommé Schtiel, afin d’être prononcé correctement en allemand) du groupe russe Aria et publié le single à l’occasion du Harley Party de Moscou de 2003 célébrant le centenaire.

Les modèles de châssis sont représentés par une lettre : F pour grosse cylindrée, X pour petite, FL pour grosse avec la fourche Hydraglide et XL pour la petite avec une fourche ordinaire.

La ligne Sportster (qui a débuté en 1957 pour contrer l’offensive anglaise menée principalement par Triumph) : 883, 883 Custom, 1200 Roadster (double disque avant) et 1200 Custom. Ces deux derniers ayant une puissance de 70 ch pour un couple de 109 Nm à 3 300 tr/min.

Les modèles 2007 sont équipés d’une injection électronique qui améliore la régularité du couple et la consommation.

La marque Buell a été fondée par un ancien ingénieur de Harley-Davidson, Erik Buell (en). Elle se distingue par une architecture très sportive, avec amortisseur et échappement sous un moteur de Sportster amélioré, notamment par l’adjonction, sur certains modèles (X1), d’une injection électronique, allant de 900 à 1 200 cm3. Les modèles les plus récents XB12S et XB12Ss développent une puissance de 100 ch.

Depuis 2002, les Buell sont équipées de moteurs exclusifs à Buell : un monocylindre de 500 cm3 installé sur le modèle Blast et un bicylindre 900 cm3 installé sur la XB9. Ce dernier a ensuite été porté à 1 200 cm3 sur les modèles XB12. Ces moteurs Buell conservent l’architecture originale issue du moteur du Sportster mais n’ont plus grand-chose de commun avec le Sportster dont sont toujours équipées les Harley-Davidson. La marque a été rachetée par Harley-Davidson en 1998 et a disparu en novembre 2009.

Depuis 2009, la marque propose un puissant trike sur une base Electra Glide Ultra classic, le Tri Glide, pouvant être piloté éventuellement avec le seul permis B (auto). Il n’était pas distribué en Europe jusqu’à son arrivée en France à l’automne 2013.

En avril 2014, Harley-Davidson lance la Street 750 (749 cm3), un modèle à vocation urbaine, fabriqué en Inde, pour séduire un public plus féminin6. Cette moto est animée par un nouveau bicylindre en V à 60° refroidi par eau, à la sonorité « inhabituelle » de la marque ; son prix vaut 7 890 €.

Des clubs de passionnés sont présents dans tous les pays du monde et sont fédérés sous l’appellation HOG (Harley Owners Group). Le HOG est devenu le plus important club motard au monde avec à ce jour plus d’un million de membres.

Harley-Davidson est sans doute la marque moto qui aura su gérer au mieux l’esprit de communauté au travers des HOG, ces clubs locaux directement rattachés aux concessions. Ceux-ci proposent à leurs adhérents des sorties organisées qui donnent l’occasion de se retrouver, rouler, et d’échanger sur les derniers accessoires ou vêtements siglés.

     

Bugatti Veyron 16.4

La Bugatti 16.4 Veyron fut l’unique modèle en production du constructeur automobile français Bugatti de 2005 à 2015.

Supercar atteignant 431,072 km/h dans sa version super sport, c’était alors la voiture de série la plus rapide du monde.

Assemblée à Molsheim en Alsace, elle a été dévoilée, pour l’essentiel, en 2000 lors du Mondial de l’automobile de Paris sous la forme de l’étude de style EB 18/4 Veyron.

Les premiers exemplaires sont sortis d’usine le 19 avril 2005.

En 2010, apparaît un modèle « Grand Sport » puis en 2011 la version extrême « Super Sport ».

Conçue entièrement en Europe par le groupe VAG, propriétaire de la marque, ainsi que par quelques partenaires spécialisés.

Toutes les pièces de la Veyron sont fabriquées en Europe et assemblées par une petite équipe. Cinq personnes et trois semaines de travail sont nécessaires pour son assemblage.

Toutes les réparations relatives au moteur, à la carrosserie ainsi que son entretien courant sont réalisées aussi à Molsheim.

Chaque exemplaire porte une plaque avec son numéro de châssis.

En termes de performances, la Veyron n’a pas vraiment d’équivalent sur le marché, à part quelques préparations spéciales sur des voitures déjà très puissantes.

Elle appartient à la catégorie dite des « supercars ».