Archives de catégorie : A la Une

Festival Biarritz en été dévoile de nouveaux noms

Les organisateurs du nouveau festival biarrot, qui succède au BIG Festival, ont complété leur programmation par l’annonce de nouveaux artistes qui se produiront à la Cité de l’Océan les 20, 21, et 22 juillet.

Au côté des têtes d’affiche de cette première édition (Etienne Daho, Phoenix, Juliette Armanet ou encore Cigarettes After Sex), le public pourra venir écouter Petit Fantôme, Polo &Pan, Daniel Avery, Parquet courts, Vladimir Cauchemar, Belako, et TH Da Freak, tout au long du week-end.

Blue : le film de Disney pour protéger l’océan

« Blue », le nouveau film de Disney nature est une plongée au coeur de l’océan, cette énorme masse d’eau de 4 milliards d’année.

Un monde tout sauf silencieux, où les dauphins, les cachalots, les baleines parlent un langage sensible et créent des sons qui font écho à des kilomètres.

Pour le spectateur, le voyage commence dans le noir, dès les premières minutes du film. Les dauphins plongent dans les rouleaux et la très haute définition des images permet de les voir comme rarement auparavant.

Des images sous-marines à couper le souffle pour passer des messages environnementaux. Sur les écrans le 28 mars.

La dette publique française est passée sous les 3% du PIB pour la première fois depuis 10 ans

La dette publique française est tombée à 2,6% du PIB en 2017, indique l’Insee, passant donc sous les 3% exigés par l’Union Européenne pour la première fois depuis 2007.

Cette amélioration des comptes publics est liée notamment à la hausse des recettes, de 4% en 2017 contre +1,4% en 2016, essentiellement fiscales.

Les impôts sur le revenu et le patrimoine ont ainsi augmenté de 5,2% l’an dernier, après +0,6% en 2016, tandis que l’impôt sur les sociétés a progressé de plus de 8 milliards d’euros sous l’effet d’une contribution exceptionnelle sur l’IS mise en place pour compenser le remboursement de la taxe à 3% sur les dividendes (+4,9 milliards).

Hors traitement lié aux crédits d’impôt et hors contribution exceptionnelle, l’IS est quasiment stable (+0,2 milliard d’euros) et les recettes totales augmentent de 3,4%.

Du côté des dépenses, l’Insee indique qu’elles ont augmenté de 2,5% en 2017 après +1% en 2016. Hors charges d’intérêt et remboursement de la taxe à 3 % sur les dividendes, elles augmentent de 2,3% en 2017 après +1,2% en 2016. Les dépenses de fonctionnement augmentent de 2,2% en 2017 (après +0,7% en 2016). Les consommations intermédiaires accélèrent (+2,3% après +0,1%), ainsi que les rémunérations (+2,2% après +0,9%) sous l’effet notamment de la revalorisation du point d’indice en février 2017. La charge d’intérêt de la dette a diminué un peu moins fortement qu’en 2016 (−3,7% après −3,9% en 2016).

Enfin, la dette publique française représentait fin 2017 97% du PIB, après 96,6% fin 2016.

En 2050, les océans compteront plus de plastique que de poissons

Plus de 150 millions de tonnes de déchets plastiques flottent sur les océans et la masse de ces déchets pourrait doubler d’ici 2050, alerte la fondation Ellen MacArthur.

En l’absence de mesures, le poids des déchets serait plus important que celui des poissons.

Si rien n’est fait, les océans pourraient se transformer en décharge à ciel ouvert.

Hypersensibilité aux ondes : « une souffrance qui doit être prise en charge »

L’Agence de santé reconnaît pour la première fois les plaintes des électrohypersensibles. Sans toutefois dresser de lien de causalité entre leurs maux et les ondes qu’ils dénoncent.

Les électrosensibles souffrent et doivent être pris en charge, même s’il n’existe pas aujourd’hui de « preuve » de lien entre ce syndrome controversé et l’exposition aux ondes électromagnétiques, selon un rapport de l’agence sanitaire Anses, salué comme une avancée par des associations.

Linky : la CNIL met en demeure Direct Energie au sujet des données personnelles

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) vient d’annoncer la mise en demeure de Direct Energie pour l’absence de consentement des usagers quant à la collecte des données personnelles de consommation via les compteurs Linky.

Le déploiement des compteurs communicants Linky implique, après obtention du consentement de l’usager, une transmission des données de consommation journalière et à la demi-heure

La Cnil remarque que l’accord des clients est demandé simultanément sur deux points : la mise en service du compteur Linky, et la collecte des données de consommation horaires, « qui est présentée comme le corollaire de l’activation du compteur et comme permettant au client de bénéficier d’une facturation au plus juste », est-il précisé dans le communiqué.

« Or, l’installation d’un compteur Linky revêt un caractère obligatoire, et sa mise en service ne dépend pas de la société Direct Energie : le client a donc l’impression, erronée, qu’il choisit d’activer le compteur alors qu’il ne consent, en réalité, qu’à la collecte de ses données de consommation », souligne la Cnil.

« Par ailleurs, contrairement à la présentation qui en n’est faite, cette collecte n’est aucunement la conséquence nécessaire de l’activation du compteur. En outre, la finalité de « facturation au plus juste », affichée lors du recueil du consentement, n’est pas exacte puisque Direct Energie ne propose pas d’offres basées sur la consommation horaire », est-il ajouté.

Direct Energie informe ses clients de cette collecte, mais ne leur demande pas leur accord préalable. Le fournisseur d’énergie est donc sommé de se conformer à la loi dans un délai de trois mois, sous peine de se voir sanctionné.

Pour rappel, huit millions de compteurs communicants Linky sont d’ores-et-déjà installés. 90% des nouveaux compteurs devraient être déployés d’ici 2021. En 2024, 100% des compteurs électriques français seront remplacés par des compteurs Linky.

Supermarchés : vers la fin du passage en caisse ?

Dans les supermarchés, le passage en caisse pourrait bientôt appartenir au passé.

Dans certains magasins, on met à contribution les clients, ce sont eux qui se servent et qui jouent les caissières.

Grâce à des capteurs, une machine reconnaît instantanément les produits qui sont tous dotés d’une puce. Le client n’a plus qu’à payer.

Avecc une application, le client scanne lui-même ses articles, sa carte bleue est déjà enregistrée et paie en un clic.

Les emplois pour les caisses représentent le quart des dépenses en personnel des grandes enseignes. Pour être plus compétitives, elles sont donc tentées de supprimer des emplois en passant aux nouvelles tehnologies.

Il y a 50 ans, Gagarine, premier homme dans l’espace, mourait dans un accident d’avion

Iouri ou Youri Alexeïevitch Gagarine, né le 9 mars 1934 et mort le 27 mars 1968, est le premier homme à avoir effectué un vol dans l’espace.

Youri Gagarine acquiert une notoriété internationale. Il est décoré de nombreuses distinctions dont celle de Héros de l’Union soviétique et de la médaille de l’ordre de Lénine, les plus hautes distinctions soviétiques.

La mission Vostok 1 est son seul voyage spatial, mais il fut aussi doublure de secours de Vladimir Komarov pour la mission Soyouz 1.

Il meurt à 34 ans lors du crash de son Mig 15.

Son nom a été donné à un cratère lunaire et à un astéroïde.

  

Attentat dans l’Aude : un hommage national sera rendu au gendarme Arnaud Beltrame

Un hommage national sera organisé en l’honneur du lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, a annoncé samedi 24 mars l’Élysée à l’issue d’un conseil restreint de défense.

Les drapeaux et étendards de la gendarmerie sont mis en berne samedi, a tweeté la gendarmerie nationale, dont le directeur général, Richard Lizurey, a aussi rendu hommage à l’héroïsme d’Arnaud Beltrame.

Les drapeaux ont également été mis en berne samedi au Palais Bourbon, en hommage aux victimes, avant un « hommage solennel » des députés la semaine prochaine, a annoncé François de Rugy, président de l’Assemblée nationale.

Symphony of the seas, plus gros paquebot du monde va quitter la France

A Saint-Nazaire. Le Symphony of the seas, livré par le chantier naval STX,a levé l’ancre ce samedi matin devant plusieurs centaines de personnes venues assister à la manoeuvre spectaculaire.

Le plus gros paquebot de croisière au monde, qui mesure 362 mètres de long et 66 m de large pour 228 000 tonneaux de jauge brute, est livré à l’armateur américain Royal Caribbean Cruises Ltd (RCCL), client historique de STX France.

C’est le treizième construit par le chantier naval de Saint-Nazaire pour RCCL. La commande de l’Harmony of the seas, en décembre 2012, avec en option celle du « Symphony », avait constitué une bouffée d’oxygène pour les ex-Chantiers de l’Atlantique, après deux ans sans nouveau contrat.

Ville flottante, il comprend – comme l’Harmony of the seas – plus de 66 000 m2 d’espaces de restauration et de divertissement, dont un Central Park, comme à New York, arboré de 12 000 espèces végétales. Une patinoire se transformant en « laser game » ou une suite familiale de luxe, avec un toboggan intérieur, un jacuzzi privé ou encore une machine à popcorn, font partie des innovations.

Ce mastodonte des mers, d’un coût d’un milliard d’euros, peut accueillir plus de 8000 personnes à bord, dont 2200 membres d’équipage. Il ravit à son jumeau Harmony of the seas, livré à RCCL par STX en 2016, le titre du plus gros paquebot du monde pour quelques mètres et quelques cabines de plus.

Les manoeuvres de départ ont démarré comme prévu à 8h30, sous un soleil radieux. Le navire a quitté le port moins d’une heure plus tard pour se rendre à Malaga, en Espagne.

Il effectuera sa saison inaugurale en mer Méditerranée, avant de rejoindre à l’automne son port d’attache, Miami, aux États-Unis.