Archives de catégorie : A la Une

The Sinking World à Biarritz

L’exposition sous-marine The Sinking World (2011) de l’Autrichien Andreas Franke pour la première fois en France, à la Cité de l’Océan de Biarritz, du 1er juin au 31 août 2018.

Il y a quelques années, les épaves de navire de la marine américaine datant de la Seconde Guerre mondiale (USS Vandenberg, Stavronikita SS et USS Mohawk) ont été coulées afin de constituer des récifs artificiels dans un Parc Naturel au large de la Floride.

Pour allier ses deux passions, la photographie et la plongée sous-marine, Andreas Franke a utilisé les vestiges de ces épaves pour donner naissance à des scènes de vie surréalistes et aquatiques, mélangeant avec talent photographie sous-marine et retouche numérique.

Considéré comme l’un des 200 plus grands photographes du monde, Andreas Franke a encore été plus loin en exposant ses photos dans les profondeurs océaniques, sur les épaves qui l’ont inspiré. Par 27 mètres de profondeur dans l’Océan Atlantique, cette galerie d’art sous-marine uniquement accessible aux plongeurs fut un projet fascinant pour l’artiste et son public !

Chaque photographie, protégée par un cadre en acier et une plaque de plexiglas, a séjourné 4 à 5 mois dans l’Océan.

Pendant ce temps-là, la vie marine a aisément colonisé les œuvres laissant apparaître une patine particulière faisant de ces photographies des objets uniques.

« Grâce à ces photos, je peux emmener les spectateurs dans des mondes irréels et étranges, mêlant présent et passé, mais aussi attirer leur attention sur le rôle important des récifs artificiels pour les écosystèmes marins » Andreas Franke.

Présentées pour la 1ère fois en France, les toiles associent art, histoire et préservation environnementale

En marge de l’exposition, une vidéo de 3 minutes a été tournée à 360° par un des 12 000 plongeurs ayant visité l’exposition sous-marine au large de la Floride.

La Cité de l’Océan propose donc à ses visiteurs, au travers d’un masque de réalité virtuelle, de découvrir les sensations de ce plongeur dans cet univers décalé et extrême.

Le visiteur y découvre les œuvres qu’il verra ensuite dans l’exposition jouxtant l’espace virtuel et sera immergé dans le monde du silence, à plusieurs mètres de profondeur, avec une sensation oppressante mais apaisante.

citedelocean.com

Biarritz : nouveau graphisme et nouvelles fonctionnalités pour le site de la Ville

La ville a lancé mercredi matin, son nouveau portail, destiné à informer les Biarrots d’un jour ou de toujours.

Cet outil de communication a été pensé pour être transversal, complet et pour permettre des recherches rapides.

Il ouvre sur deux sites : celui de la Ville, plutôt destiné aux résidents, et celui de Biarritz Tourisme, pour les vacanciers et visiteurs.

Deux ans de travail et 70 000 euros ont été investis dans le portail :

biarritz.fr

Salon VivaTech 2018

Viva Technology, ou Viva Tech, est un salon consacré à l’innovation technologique et aux start-up, créé en 2016.

Organisé par les groupes Les Échos et Publicis, le salon se tient à Paris Expo Porte de Versailles, du 24 au 26 mai.

Les amateurs de téléportation vont adorer l’expérience de l’Holoportation. BNP Paribas a décidé d’améliorer le parcours client dans le secteur immobilier et propose à Viva Technologie de visiter sa prochaine maison grâce à la réalité virtuelle. Développé en collaboration avec la startup Mimesys, l’Holoportation consiste à se projeter dans n’importe quel habitat et de visiter les lieux même à des centaines ou des milliers de kilomètres de là. Pour cela, l’utilisateur doit simplement porter un casque HTC Vive et se laisser transporter.

Les visiteurs de Viva Technology vont pouvoir se mettre dans la peau de Thomas Pesquet, ou presque, en découvrant une réplique grandeur nature d’un module habitacle de la station spatiale internationale, exposée par Hewlett Packard Enterprise. L’original, qui tourne au-dessus de la Terre abrite notamment le Spaceborne Computer, un supercalculateur analysant toutes les données collectées en provenance de l’espace.

Voilà une curiosité qui ne risque pas de passer inaperçue. La Poste va en effet faire découvrir au public son chariot suiveur, un appareil 100% électrique et autonome qui avance tout seul et accompagne le facteur dans sa tournée. Bardé de détecteurs, il évite soigneusement les piétons et traverse dans les clous. Il est surtout capable de porter jusqu’à 150 kg de lettres et/ou de colis. Son principal atout est de réduire le nombre de tournées et donc de faciliter la vie des facteurs. A noter que des premiers tests ont déjà été réalisés à Paris et Nantes.

Mi-voiture mi-drone, le Pop.Up est une création d’Airbus, en collaboration avec Italdesign et, depuis peu, Audi. Il s’agit en fait d’une solution modulaire, en l’occurrence une cabine accueillant des passagers greffée tantôt sur un socle avec des roues ou bien à un drone, selon le trajet désiré, l’idée étant de toujours choisir la solution la plus rapide. Les visiteurs vont pouvoir approcher une maquette de ce concept particulièrement ambitieux dont le design n’a encore rien de définitif.

Installée à Toulouse, la startup Electronic Visionary Aircrafts présente à Viva Technology son premier prototype de voiture volante, l’Eva X01, entièrement électrique et rechargeable depuis n’importe quelle borne classique. Là-encore, l’idée est de pouvoir s’adapter au trafic et de choisir le mode de transport le plus adapté, sur la route ou dans les airs. L’engin peut accueillir deux passagers et disposerait d’une autonomie d’environ 250 km. Si tout va bien, cet aéronef du futur pourrait entrer en service d’ici 2022.

Le coup d’envoi de l’édition 2018 est donné ce jeudi matin avec un discours inaugural du président de la République, Emmanuel Macron.

vivatechnology.com

Anglet : le Beach rugby festival de fin juillet s’étoffe

La 26e édition du Beach rugby festival, organisé par l’agence de communication Hondarra, aura lieu les vendredi 20 juillet, samedi 21 et dimanche 22 juillet sur la plage des Sables d’or.

Il sera lié, à l’initiative de la Ville d’Anglet, au retour de la Patrouille de France. Venue le 30 septembre 2017 dans le cadre de la célébration du centenaire de la mort de Georges Guynemer, elle avait dû restreindre son évolution en raison des conditions météorologique et avait promis de revenir. Elle sera présente dès le 20 juillet et évoluera dans le ciel angloy le samedi 21 juillet entre 16 heures et 19 heures.

Comme chaque année, le festival sera lancé par les enfants des centres médicaux-spécialisés et des centres de loisirs de la Côte basque. Différentes animations, dont du rugby fauteuil, leur seront proposées.

Le plus important tournoi de beach rugby de l’Hexagone réunira pour sa part plus de 1 500 joueurs de France et d’Europe, qui évolueront sur le sable.

Plus de 30 000 spectateurs sont attendus sur le week-end pour assister aux rencontres.

Le programme complet :

beachrugbyfestival.fr

Les fêtes de Bayonne deviennent payantes

Plus d’un million de personnes participeront à l’événement, du 25 au 29 juillet, en déboursant entre 7€ et 8€.  Seuls les habitants seront exonérés.

« Vous imaginez bien que cette décision n’a pas été prise à la légère, mais elle concerne 50 000 Bayonnais en premier lieu » : c’est par cette formule que Jean-René Etchegaray, le maire de Bayonne, a confirmé que les traditionnelles fêtes de la ville seraient payantes du vendredi au dimanche.

Le premier magistrat de la cité basque a mis en avant les dépenses toujours plus importantes pour assurer la sécurité de ce rendez-vous estival qui attire chaque année près d’un million de « festayres » (fêtards en patois gascon).

La Chine à l’assaut de la face cachée de la Lune

La Chine semble accélérer son programme spatial à destination de la Lune. D’abord un satellite, puis un robot, un autre robot, une fusée et enfin une base lunaire d’ici 2022.

C’est un projet surprenant mais qui montre encore une fois les ambitions chinoises dans la conquête spatiale. Après les tests réussis de la start-up OneSpace, c’est l’agence spatiale chinoise qui vient de faire un lancement. Une fusée partie dimanche (21h28 GMT) depuis Xichang dans le sud-ouest du pays avec à bord, un satellite qui constitue la première étape d’un vaste plan. Un robot sera en effet déployé sur la face cachée de la Lune dans le courant de l’année.

« Ce lancement est une étape cruciale pour la Chine dans son objectif de devenir le premier pays à envoyer une sonde capable d’alunir en douceur et d’explorer la face cachée de la Lune » explique Zhang Lihua, le responsable du projet de satellite, cité par l’agence Chine nouvelle.

La face cachée de la Lune correspond au côté de notre satellite qui n’est jamais visible depuis la Terre. Il a déjà été survolé et même photographié, mais jamais exploré.

Un autre robot y sera envoyé en 2019 pour collecter des échantillons et ensuite les ramener sur Terre.

Autant de projets au service d’un grand objectif chinois, une autre base spatiale d’ici à 2022.

Celle-ci devra ensuite permettre d’envoyer des humains sur la Lune.

Il ne reste plus qu’à espérer que cette future base spatiale ne connaisse pas le même sort que Tiangong-1. On s’est longtemps demandés où elle allait s’écraser.

La face cachée de la Lune a toujours nourri bien des fantasmes. En 2016, la chaîne américaine Science Channel, évoquait une « musique étrange » entendue par les membres de la mission Apollo 10 en la survolant. Une histoire qui avait donné naissance à de nombreuses théories. Au final, il s’agissait d’interférences radios. Elles ont d’ailleurs aussi été entendues par Neil Armstrong et Buzz Aldrin de l’autre côté de la Lune.

  

Pour la première fois, des médecins français parviennent à greffer des trachées artificielles

Ils vivaient avec une trachéotomie, ils peuvent désormais respirer normalement. Grâce à des médecins français, plusieurs patients ont bénéficié d’une reconstruction de leur trachée à partir d’aortes.

« Les organes artificiels (…) c’est vraiment ce qui va révolutionner la médecine », a expliqué le professeur Emmanuel Martinod, de l’hôpital Avicenne de Bobigny (Assistance publique-Hôpitaux de Paris), à l’occasion de la présentation des résultats de cette prouesse au congrès de la Société américaine de pathologie thoracique, à San Diego (États-Unis).

L’équipe parisienne à l’origine de cette innovation a attendu longtemps pour présenter les résultats de ses opérations, effectuées entre 2009 et 2017. Sur 20 patients sélectionnés, atteints de cancer ou d’autres maladies, sept ont finalement bénéficié d’un traitement plus classique, sans greffe d’aorte.

L’un des patients, Éric Volery, a pu témoigner de la réussite de l’opération. Âgé de 40 ans, il a été greffé en 2011. Atteint d’une sténose trachéale qui l’étouffait, il avait subi des opérations en vain, le laissant sans autre perspective que de respirer pour le restant de ses jours avec un trou sous la gorge.

« J’étais en arrêt-maladie. Je pouvais parler seulement en mettant le doigt sur la trachée », donc en apnée, se souvient-il. « Un médecin, renommé, de l’hôpital Nord [à Marseille] m’a dit, et ça m’a marqué : ‘les amours et le travail, c’est fini Monsieur' ».

Sur les 13 autres, cinq se sont vu reconstruire une trachée, sept des bronches souches (les plus proches de la trachée), et le dernier une carène trachéale (bifurcation entre bronches gauche et droite). A chaque fois à partir d’une aorte.

La Nasa va envoyer un hélicoptère sur Mars

La Nasa a donné son feu vert à la construction d’un hélicoptère martien pour la mission Mars 2020.

Cette idée a pris forme à l’été 2013 et a progressivement conduit à un engin volant de très petite taille (10 cm de côté) et d’un poids de seulement 1,8 kg. Ses pales contrarotatives tourneront à près de 3.000 tours par minute, une vitesse très rapide.

Pour fonnctionner sur Mars, cet hélicoptère utilisera des cellules solaires pour charger des batteries lithium-ion et alimenter son chauffage indispensable pour survivre aux nuits martiennes où les températures avoisinent les -70 °C. Compte tenu de la faible densité de la faible densité de l’atmosphère martienne (environ 1 % de celle de la Terre), ce Marscopter, même près du sol, volera dans un air dont la pression, sur notre planète, est celle régnant à environ 30.000 m. Rappelons que le record d’altitude d’un hélicoptère est de 12.442 m.

En raison de l’éloignement de la Terre à Mars, plusieurs minutes sont nécessaires pour communiquer entre les deux planètes. De fait, il n’est pas possible de piloter l’hélicoptère en temps réel. Il sera autonome avec une capacité à interpréter des consignes reçues depuis la Terre puis, par ses propres moyens, voler et réaliser la mission attribuée.

Cette première escapade d’un hélicoptère dans le ciel de Mars est avant tout une mission de démonstration technologique assez risquée.

Bien qu’il réalisera des tâches scientifiques et sera utilisé comme éclaireur pour le rover Mars 2020, un échec du Marscopter ne sera pas dramatique et n’affectera pas la mission du rover.

Cela dit, s’il fonctionne et démontre une certaine habilité à voler dans le ciel de Mars, il ne fait guère de doute qu’un hélicoptère avec un rayon d’action plus élevé sera développé dans le futur.

En effet, pour les scientifiques il y a un réel intérêt à disposer d’hélicoptères pour explorer Mars, notamment pour atteindre des endroits inaccessibles par le sol (pentes trop prononcées, parois internes de cratères…).

C’est le cas aussi de plateaux trop élevés. Du fait de la faible densité de l’atmosphère martienne, en effet, les rovers et les atterrisseurs ne peuvent se poser que sur un site de basse altitude, de sorte qu’ils aient le temps de freiner.

 

Festival de Cannes 2018

Le Festival de Cannes, fondé le 20 septembre 1946 sur un projet de Jean Zay, ministre de l’Éducation nationale et des Beaux-arts du Front populaire et d’Albert Sarraut, ministre de l’intérieur, est un festival de cinéma international se déroulant chaque année à Cannes (Alpes-Maritimes, France) durant douze jours.

Il est devenu, au fil des années, le festival de cinéma le plus médiatisé au monde, notamment lors de la cérémonie d’ouverture et la montée des marches : le tapis rouge et ses vingt-quatre « marches de la gloire ».

Le Festival est aussi beaucoup critiqué, et fut à l’origine de plusieurs scandales ou controverses que relayèrent magazines et journaux, français et étrangers.

Chaque année, durant la seconde quinzaine de mai, des cinéastes, des vedettes, des professionnels de l’industrie cinématographique (producteurs, distributeurs, vendeurs internationaux…) et des milliers de journalistes se déplacent à Cannes.

Les principales projections ont lieu au palais des festivals et des congrès, situé sur la promenade de la Croisette.

Parallèlement à la sélection officielle du Festival (films en et hors compétition), plusieurs sections ont été créées au fil des ans. Parmi elles, on retrouve la Quinzaine, la Cinéfondation, la Semaine de la critique, Un certain regard, et surtout le Marché du film de Cannes, le premier au monde, en importance, avec 11 000 participants.

Les producteurs et distributeurs y trouvent des partenaires pour le financement de leurs projets de films, et vendent les œuvres déjà tournées aux distributeurs et télévisions du monde entier.

Ce festival, au départ simple manifestation touristique et mondaine, a été créé pour récompenser le meilleur film, le meilleur réalisateur ou le meilleur acteur et la meilleure actrice d’une compétition internationale de films.

Plus tard, d’autres prix décernés par un jury de professionnels, d’artistes et d’intellectuels, sont apparus, comme le Prix du Jury, le Grand Prix et surtout la Palme d’or. La question se pose quant à créer un Prix de la musique originale.

Aujourd’hui, la sélection officielle se veut le reflet de la production cinématographique mondiale. La compétition met généralement en exergue le cinéma d’auteur ou de recherche.

Site officiel

      

La chanteuse belge Maurane est morte à l’âge de 57 ans à Bruxelles

Elle était âgée de 57 ans et venait, il y a quelques jours, d’annoncer sur les réseaux sociaux son retour sur le devant de la scène après deux ans d’absence.

Le décès, annoncé par la chaîne publique RTBF, a été confirmé à l’agence de presse Belga par le parquet de Bruxelles, et une autopsie devra en déterminer la cause.

A ce stade de l’enquête, « la mort n’est pas considérée comme suspecte par l’intervention d’un tiers », a précisé un porte-parole du parquet.