Biarritz : l’opposition au nouveau compteur connecté Linky se poursuit

La fronde contre les compteurs connectés a débuté il y a deux ans dans la cité balnéaire.

L’association Ondes de choc continue de demander le droit de refuser les équipements d’Enedis.

L’association Biarritz Antennes, qui dénonçait la multiplication des relais de téléphonie mobile et des compteurs Linky, est devenue Ondes de choc, un nom plus approprié à son objectif.

Pierre Nicot, son président, rappelle que le but des adhérents est de limiter l’envahissement des ondes électromagnétiques, issues des fameuses antennes mais aussi des compteurs connectés.

« L’Organisation mondiale de la santé a classé les radiofréquences dans la catégorie des cancérigènes possibles. De nombreux pays ont choisi des seuils beaucoup plus bas que ceux en vigueur dans l’hexagone au vu des dangers pour la santé publique », explique Pierre Nicot qui note aussi les questions de protection des données personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 2 =